Accueil > Pôle habitats > Du nouveau à la Pension de famille Yourcenar
Pension_de_famille_Yourcenar_1897035

Du nouveau à la Pension de famille Yourcenar

Quinze nouvelles places en modulaires

Le 25 octobre 2017 | Actualités - Evénements - Brèves -

La Pension de famille Marguerite Yourcenar s'agrandit ! Quinze nouveaux résidents vont pouvoir emménager grâce à l'installation de studios modulaires. Une extension ancrée dans la volonté d'Aurore de développer des solutions d’hébergement alternatives.

Le 24 octobre, au matin, un étrange bal se tenait devant la Pension de famille Marguerite Yourcenar d'Aurore à Montreuil. En effet, l'établissement accueillait le premier des quinze modulaires qui vont lui permettre d'augmenter sa capacité d'accueil. Des modulaires qui contiennent autant de studios individuels de 18m2, accessibles aux personnes à mobilité réduite pour le rez-de-chaussée. Une extension qui va également occasionner la création d'une tisannerie pour les résidents, et d'un logement à toit végétalisé pour le maître de maison.

 

Des structures modulaires durables et de qualité.

Face au manque de logements sociaux et très sociaux auquel est confrontée la France, et plus particulièrement le bassin parisien, il est impératif de développer des solutions innovantes et réactives pour lutter contre le phénomène grandissant du sans-abrisme.

C’est pourquoi Aurore est depuis plusieurs années impliquée dans une réflexion de fond pour développer des solutions d’hébergement alternatives. Ce type de sites modulaires, rapides à monter, à faibles coûts, mais ne sacrifiant pas la qualité et la dignité du cadre de vie qu’Aurore propose aux personnes qu’elle accueille, représente une nouvelle perspective à développer.

Le logement, pour mieux se concentrer sur un projet de vie
 

C’est la circulaire de décembre 2002, qui lance le programme des pensions de familles, appelées à l’époque maisons relais. Cet habitat dit alternatif avait pour objectif de loger des personnes en situation de grande exclusion et de « leur permettre une réadaptation à la vie sociale dans un environnement chaleureux et convivial, dans la perspective de leur faire retrouver tous les aspects de la citoyenneté. » (Circulaire DGAS/SDA no 2002-595 du 10 décembre 2002) 

Les pensions de famille sont une concrétisation des principes du « Logement d’Abord » : aux personnes ayant un long parcours d’errance, des problèmes psychiques et/ou d’addiction, on propose un logement individuel couplé à des activités collectives et un encadrement important, plutôt qu’un parcours en escalier, censé les amener à plus d’autonomie.

Un maître de maison vit sur place, anime le quotidien de la structure et travaille en binôme avec un travailleur social assurant des permanences. Sans durée limitée, ces places sont de véritables logements accompagnés et durables, au sein desquels la personne peut réellement se poser pour construire petit à petit son projet de vie.

Mots clefs associés : Modulaires    Héberger