• Decrease
  • Increase

Partenariat

 

 

Les partenariats européens

Les partenaires privés

Les partenaires associatifs

Les fondations

 

Les partenaires privés

Innover & Améliorer le quotidien des bénéficiaires

Le monde de l’entreprise prend de plus en plus à cœur son engagement dans la société ; Aurore participe à l’évolution des pratiques du secteur privé en s’associant à des entreprises ou fondations d’entreprise sur de nouveaux projets, parfois innovants, ou sur l’amélioration des services déjà proposés.

Construire avec les entreprises et les fondations Au-delà d’une recherche de financement ponctuel, Aurore souhaite développer des partenariats à long terme en édifiant une passerelle permettant de construire des projets communs en adéquation avec les enjeux de société, alliant ainsi les projets d’Aurore et les objectifs d’engagement de l’entreprise ou de la fondation partenaire.   Les partenaires privés peuvent aussi agir au quotidien, en donnant aux équipes des moyens matériels complémentaires :    

L’Agence Nationale des Chèques Vacances :

Grâce à son programme d’action sociale, l’ANCV permet aux bénéficiaires d’associations conventionnées de bénéficier de chèques vacances pour la réalisation de leurs projets vacances. Aurore est partenaire de l’ANCV depuis 4 ans et en 2013 l’Agence a permis à 350 bénéficiaires de partir en vacances.

Témoignage

Ingrid, assistante sociale au 16-25, service d’accueil de jour Aurore pour jeunes en errance. Depuis 2009, Ingrid s’est saisie du programme des Aide aux Projets Vacances . Ludovic, 23 ans, suivi par Ingrid, a pu profité deux fois de chèques-vacances. Ils témoignent tous les deux de leur expérience.

Vous avez tous deux participé au programme des aides aux projets vacances, pourriez-vous nous en dire plus sur la façon dont vous préparez un projet vacances ?

Ingrid : Je travaille les dossiers ANCV à la demande des jeunes. Le « bouche à oreille » a fait son effet et ils connaissent presque tous maintenant le programme. Pour le montage du dossier, nous nous rencontrons 3 à 4 fois : pour préciser le projet d’abord et effectuer les premières recherches de devis, ensuite pour faire le point sur les documents administratifs que les jeunes ont eu à rassembler, puis pour le devis auprès des organismes de tourisme et le budget, et enfin une dernière fois, pour valider l’ensemble du dossier.

Ludovic : Je suis parti une première fois en 2009 pour fêter Noël avec ma mère, mon beau-père et mon frère qui vivent en Bretagne. En 2010, j’ai à nouveau demandé à Ingrid une aide de l’ANCV, parce que les relations avec ma famille se sont améliorées. Nous avons pris des rendez-vous pour préparer mon voyage et j’ai dû rechercher des papiers (feuille de non-imposition, attestation CAF…).

Pouvez-vous nous dire ce qu’apportent ces Aides aux Projets Vacances ? Ingrid : La constitution du dossier permet de mettre à jour les documents administratifs des jeunes. Ils ont une motivation concrète qui les pousse à récupérer des documents égarés. Cela leur apprend la valeur et l’utilité des documents officiels. Ces départs en vacances bien sûr sont un moyen de rompre avec le quotidien et surtout de tenter de reconstruire les liens familiaux qui se sont rompus et expliquent souvent la situation d’errance dans laquelle ils se trouvent. Sans l’aide de l’ANCV, ils n’auraient pas les ressources nécessaires à de tels projets.

Ludovic : Ces deux départs m’ont permis de revoir ma mère et mon frère, avec qui je n’avais plus contact. Je devais loger à l’hôtel, car elle ne pouvait pas m’accueillir à la maison. Avec les chèques-vacances, j’ai pu payer une chambre et sortir avec mon petit frère. Je suis parti la seconde fois en avril et je ne suis jamais revenu à Paris ! Beaucoup de choses ont avancé : je suis resté à Brest, ma mère et mon beau-père m’hébergent en ce moment et je suis à la recherche d’un emploi pour pouvoir vivre dans la région.

Ingrid : Ces projets vacances ont permis à Ludovic de vraiment reconstruire un lien avec sa mère et ce dernier départ a concrétisé un projet qu’il avait peut-être déjà en tête…

 

 

Les partenaires associatifs

Acteurs d’une vie de réseau, les services d’Aurore fonctionnent au quotidien avec des partenaires associatifs. Cette coordination permet un meilleur service aux personnes, une offre plus complète et plus efficace. Ainsi, à Gagny, les Lits Halte Soins Santé d’Aurore et ceux du groupe SOS collaborent dans la prise en charge des personnes. Par ailleurs, l’association adhère à différentes fédérations dont l’objectif est notamment d’interpeller les pouvoirs publics, donnant ainsi aux associations adhérentes un poids et une voix plus conséquents : Fnars, Uriopss, F3A par exemple. 

Cent Voix!

L’association Cent Voix ! a été créée en janvier 2012 à l’initiative d’Aurore. Destinée aux personnes accueillies par Aurore, elle a pour but leur reconstruction identitaire par la création artistique. L’action de Cent Voix ! se décline en deux volets : la création, via les ateliers animés par des photographes et réalisateurs professionnels, d’œuvres photographiques et audiovisuelles réalisées par les participants, et la diffusion de ces œuvres sur centvoix.com et lors d’expositions et de ventes aux enchères. Cent Voix ! bénéficie du soutien de près de vingt parrains, artistes de renom, qui animent les ateliers ou offrent des clichés, tels Sarah Moon, présidente d’honneur de l’association, William Klein, Jean-Louis Courtinat, Klavdij Sluban… Cent Voix ! est forte du soutien des fondations Vinci pour la Cité, Veolia Environnement et La Mondiale.

Fondation-VINCI_logo
Impression
Print
 

Témoignage

B., résidente à Cœur de Femmes

Que vous apportent les ateliers Cent Voix ! ? Je trouve que ces ateliers photo nous apportent énormément. Ils nous permettent de nous voir autrement, tant au niveau de notre corps, des parties de notre corps, que de ce qu’on dégage. J’ai trouvé que sur la photo que Sarah Moon a prise de moi, j’avais l’air d’une petite fille, ça me déplait fortement mais c’est ce que je suis en ce moment, en fait. Je suis une petite fille, voilà. Un peu déstructurée, un peu en vrac, il faut que je remonte la pente petit à petit et c’est ce que je fais ici à Cœur de Femmes. Ils sont importants ces ateliers pour moi, très importants. Et toujours très positifs avec Sarah, José et l’équipe. On reconstruit notre image, en tout cas l’image qu’on a de nous-mêmes.

Qu’avez-vous appris sur vous lors de ces ateliers ? J’ai appris des choses sur moi oui, et puis j’ai été surprise. Parce-que je me savais petite fille au fond de moi, mais je savais pas que je renvoyais cette image-là. Je corresponds bien à ce que je suis, finalement.

Est-ce que les ateliers vous aident à vous exprimer ? Bien sûr. Par l’image, par le langage du corps aussi, oui, c’est une façon très différente de s’exprimer. Plus que par les mots, c’est par les images, par un regard, par un geste.

Que pensez-vous de l’éventuelle diffusion des photos au grand public ? Est-ce important pour vous ? Si ça pouvait faire réfléchir les gens, ça serait drôlement bien, moi j’aimerais bien que ça soit un message comme ça qu’on envoie. Parce que c’est pas normal qu’aujourd’hui il y ait des gens en situation de précarité, et encore on n’est pas les plus mal lotis. Ca ne me gêne pas de le montrer au grand public, ce statut, non, pas du tout. Peut-être même que j’en tirerais une certaine fierté. Parce que si je pouvais être porte-parole de quelque chose de fort, ça serait bien. Parce qu’il n’y a pas que nous, il y a aussi beaucoup d’autres gens qui souffrent.

L’Agence du Don en Nature

Créé en 2009, l’Agence du Don en Nature récupère auprès de grandes entreprises des produits neufs invendus et permet aux associations d’en bénéficier, moyennant une participation. Aurore est partenaire d’ADN depuis sa création et l’Agence a permis aux bénéficiaires d’accéder à 60 000€ de produits neufs en 2011 pour une facture s’élevant à 3200€.

Je Vis Mieux

Les produits alimentaires sont de plus en plus chers et, pour les personnes en difficulté, manger équilibré est souvent un casse-tête. Dans les structures d’Aurore, beaucoup de professionnels tentent de sensibiliser les personnes accueillies à l’importance d’une bonne nutrition, mais ces dernières se préoccupent souvent plus d’équilibrer leur budget que leurs repas.

L’entreprise « Je vis mieux »  a justement été créée pour permettre aux personnes en difficulté d’accéder plus facilement à des produits de consommation courante (alimentaire notamment) grâce à des bons de réduction.
Avec l’Agence du Don en Nature (mise à disposition de produits non-alimentaires) et « Je vis mieux », les partenariats mis en place à Aurore offrent la possibilité aux personnes accueillies de couvrir les besoins élémentaires, de tranquilliser leur quotidien et de mettre plus sereinement le cap sur l’autonomie.


Alter’Actions

Alter’Actions catalyse la collaboration entre les entreprises, les écoles/universités et les acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS)
Alter’Actions permet à des étudiants – sélectionnés sur leur motivation et altruisme – de suivre des séminaires dédiés à l’ESS, et de réaliser des missions de conseils,
encadrés par des professionnels du secteur (salariés en mécénat de compétence de nos entreprises partenaires, dont Accenture et Lagardère).

 

 

Les Fondations

Aurore tient, par ailleurs, à remercier tout particulièrement les fondations et entreprises suivantes pour leur soutien

Wall of logo

© 2015 Aurore